13 Fév 2018

Comment faire un test de paternité ?

Lorsqu’un doute plane sur l’existence ou non du lien de paternité entre un homme et un enfant, le test de paternité reste la seule solution. Ce test de paternité ou test ADN est une analyse génétique permettant de confirmer les liens de filiations biologiques entre deux individus. Il s’agit d’une procédure simple, mais très règlementée.

En quoi consiste le test ?

Deux méthodes sont disponibles pour réaliser le test de paternité. D’un côté, il est possible de réaliser un examen pour comparer les sangs. D’un autre côté, il est possible de vérifier la paternité en identifiant les empreintes génétiques. Pour cette deuxième méthode, on utilise généralement un échantillon de salive permettant de détecter les marqueurs génétiques propres à chaque individu. S’il y a des caractéristiques communes entre les deux échantillons, alors il y a bien un lien de paternité. Les tests de paternité sont fiables à 99,99 %.

 

Quels appareils utiliser ?

Le test de paternité est simple à réaliser. L’élément indispensable est le kit d’analyse de paternité. Il est composé de plusieurs accessoires qui sont tous nécessaires à la réalisation de l’analyse. Pour ceux qui désirent effectuer un test de paternité à la maison, le kit est disponible auprès des sites de vente en ligne. Cependant, l’achat de ce kit est réglemente. En effet, l’acheteur doit remplir un formulaire et payer le prix du kit par chèque ou par CB. En revanche, si test est réalisé en laboratoire, le kit est fourni par l’établissement et son prix est déjà compris dans le coût de l’analyse.

Comment le réaliser ?

Une fois le kit de paternité en main, il est maintenant temps de procéder au prélèvement. L’utilisateur doit se référer à la notice pour vérifier le fonctionnement de l’appareil lors du prélèvement de l’échantillon notamment de la salive. Certains laboratoires acceptent les échantillons de cheveu ou d’un objet appartenant aux deux sujets du test comme une brosse à dents ou un mégot de cigarette. Une fois le prélèvement réalisé, il faut le placer dans une petite enveloppe destinée à cet effet. Ensuite, on indique le nom et les prénoms de chaque participant. Enfin, il ne reste plus qu’à attendre les résultats.

Et le formulaire de consentement ?

Pour demander un test de paternité, le père comme l’enfant doivent être consentants. C’est là que réside l’intérêt du formulaire de consentement. Ainsi, les échantillons doivent être retournés avec le formulaire d’autorisation dûment signé par les participants. Pour les participants mineurs, c’est le tuteur légal ou un des parents qui signe à la place. A défaut de consentement de l’un des participants, le test ne peut être réalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *